L’Ecole

Historique de l’Ecole de la Vague Bleue

Trochet Dojang 1978-1985

Les débuts de l’Ecole de la Vague Bleue remontent à 1978 avec la création du club d’Etréchy. Il sera suivi en 1980 par celui de Bondoufle, tous deux regroupés sous le sigle de TROCHET Dojang. Le premier stage d’été eut lieu à Noirmoutier. Les deux clubs recevront les championnats de l’Essonne, ainsi que des Maîtres Coréens. Puis vinrent en 1987 les clubs de Ris-Orangis, Corbeil-Essonnes, Savigny sur Orge, Morsang sur Orge, Saint-Chéron et La Ferté Alais. Le Dojang, encore rattaché à l’Ecole de Maître LEE Kwan Young participe à bon nombre de stages et de compétitions sous la direction de son fondateur et contribue déjà à l’évolution du Taekwondo Français.

CNAM 1985-1992

 

C’est a cette époque que fut créé le Cercle National des Arts Martiaux ou CNAM. Serge TROCHET, alors 3ème dan de Taekwondo, approfondit ses connaissances en Hapkido à l’étranger et suit à Paris un enseignement de Taï Chi Chuan. Il enseigne à cette époque au Yamatsuki Club dont il est le gérant. Il fait partie de l’équipe dirigeante du Taekwondo Français, à l’époque sous tutelle de la FFKAMA. Plusieurs clubs viennent alors se rattacher à ce cercle, des clubs d’Alsace, de l’Yonne, de la région Ouest et bien sur des clubs de l’Essonne. Des stages sont mis en place tous les trimestres ainsi que des passages de grades en commun. Le Cercle, fort de sa réputation, invite régulièrement des grands Maîtres et des champions ou championnes (on peut citer Maître KIM Yong Ho, Brigitte EVANNO, Maître ABOU Zaraa du Canada). Le CNAM met en place la première Compétition Technique Combinée (Poomse, Han bon Kieurugi et Casses). Elle servira de modèle pour les Coupes Techniques de l’Essonne. A cette époque les Championnats Poomse n’existaient pas. Les clubs d’Etampes, de Nandy et de Morigny Champigny s’ouvrent à cette époque. Le CNAM organise la première compétition France-Angleterre à Etampes, ainsi que d’une compétition internationale à Corbeil Essonnes (Angleterre, Lila High School de Corée, Luxembourg, Espagne).

Le CNAM forme environ 5 champions(nes) de France par an à cette époque. Les plus anciens élèves commencent a prendre le relais du maître et passent des diplômes d’arbitrage national, d’enseignement, ainsi que leurs Dan. Viennent ensuite la mise en place des premières Coupes du CNAM en combat et en technique. Plusieurs clubs extérieurs sont invités. Certains clubs rattachés à l’enseignement de Maître TROCHET choisissent de voler de leurs propres ailes. C’est aussi en 1992 la médaille d’argent de Brigitte GEOFFROY aux JO de Barcelone. Les bases sont posées et le CNAM peut devenir une véritable Ecole d’Art Martiaux.

 

AEVB 1992 – Aujourd’hui

 

Maître Serge TROCHET fonde donc son Ecole sur les bases du CNAM et la nomme  Ecole de la Vague Bleue par respect pour son style d’origine « Chung Do Kwan » (Maison de la Vague Bleue), premier Kwan ouvert en 1944 en Corée et qui demeure encore aujourd’hui le style majeur de Taekwondo dans le monde. Une charte entre les clubs est adoptée, ainsi que des statuts et un règlement intérieur commun à tous. Le Maître quitte un temps la Fédération (à l’époque la FFKAMA) et se consacre à son Ecole. Les plus gradés continuent d’ouvrir des clubs et participent à la construction de l’édifice.

L’EVB organise alors des séjours à l’étranger pour participer à des compétitions internationales, en combat comme en technique. Des représentants de l’EVB font briller les couleurs de leur Ecole au Luxembourg, en Angleterre ou en Belgique. Des échanges sont organisés avec Maître ABOU-Zaraa, 7ème Dan et Vice-Président de la Fédération canadienne. En 1994, à la création de la FFTDA, Maître TROCHET redevient l’un des principaux cadres fédéraux, Conseiller Technique National et Directeur de l’Ecole des Cadres. Sa licence porte le numéro 5 de la toute nouvelle Fédération.

Plusieurs des gradés de l’AEVB décident de venir étoffer les rangs du Comité Départemental de l’Essonne (alors Comité Régional), participent à sa création et organisent la majeure partie des manifestations et compétitions. Motivés par la qualité de leurs actions et par l’enrichissement de leurs connaissances, ils s’investissent jusqu’au niveau national en tant qu’élus, arbitres, juges ou formateurs.

Dans le même temps, Maître TROCHET et ses assistants organisent des échanges avec la Guadeloupe et la Martinique qui lient compétition, formation et bonne humeur. L’un de ces séjours permettra à rien moins que 60 adhérents de l’EVB de profiter du soleil de la Guadeloupe.

L’école compte alors 33 clubs et environ 1800 élèves. En 1998, pour répondre aux besoins de la réglementation et pour s’adapter au fonctionnement plus lourd de l’école, une nouvelle association est créée. L’Association Ecole de la Vague Bleue (AEVB).

Au début des années 2000 et tout au long de la décennie, d’autres gradés quittent l’AEVB pour former leur propre Ecole. L’AEVB se resserre sur un nombre moins important de clubs mais continue à organiser inlassablement des compétitions, des stages avec des experts ou des champions (on peut citer, les Grands Maitres KIM Yong Ho, KIM Jong Wan ou LEE Moon Ho ou d’immenses champions comme Mickael MELLOUL, Carine ZELMANOVITCH ou Glawdys EPANGUE). C’est également au milieu des années 2000 que débutent des relations étroites avec La Corée. 5 séjours ont été organisés au Pays du Matin Clair (jusqu’à 30 personnes) et l’AEVB accueille des experts coréens de Hapkido (le Grand Maître LEE Eun Jong et son disciple Maître LEE Kang Jong ou encore Maître CHEON Hyong-Hô). La vénérable moine Son (Zen coréen) KIM Sang Tae vient également chaque année dispenser son enseignement. Une nouvelle génération d’enseignants et de gradés commence à prendre des responsabilités sur l’AEVB, bien sur, mais également à tous les échelons de la FFTDA.

Depuis le début et sous l’impulsion de Maître Trochet, l’Ecole de la Vague Bleue fonctionne dans la rigueur et le respect. Même si les disciplines ont évoluées, la philosophie dispensée n’a pour sa part jamais changée. Les résultats sportifs (plus d’un tiers des médailles aux championnats départementaux, d’autres aux championnats, régionaux ou nationaux et lors des Opens, et ne l’oublions pas : une médaille Olympique) n’ont jamais remis en question la qualité de l’Art Martial pratiqué.

En 2014, l’AEVB ce sont trois disciplines (Taekwondo, Hapkido et Taegukkwan), 18 clubs, plus de 900 licenciés, 110 ceintures noires et Poom actives, 2 sportifs de haut niveau membres de l’Equipe de France, 15 professeurs et assistants, dont 2 BEES 2, 1 DEJEPS, 6 BEES 1, 1 CQP, 5 DIF mais également 10 arbitres nationaux et 5 juges fédéraux diplômés ainsi qu’un formateur national de l’Ecole des cadres FFTDA.

Ce sont également une médaille d’or, 1 médaille d’argent et 2 médailles de bronze de la Jeunesse et Sport, 4 membres du Comité Directeur de l’Essonne (dont le Président), le Vice-Président du Comité de Seine et Marne, 2 membres du Comité Directeur de la Ligue Ile de France en charge des pôles traditionnels et formation et 1 membre du Comité Directeur Fédéral en charge du Hapkido.

Laisser un commentaire